samedi 17 mai 2008

Bonus bonheur

Le festival, c'est aussi ces petits moments qui marquent durablement.

Avec Captain, on se retrouve dans la salle de Un Certain regard, pour assister à la première mondiale du seul film allemand de la sélection officielle Wolke 9, de Andreas Dresen. L'histoire d'une femme de plus de 60 ans qui va redécouvrir une vie sexuelle avec un homme de 16 ans son ainé. Pas très sexy dit comme ça, le film est d'ailleurs assez moraliste mais reste touchant.

Bref.

Présentation de l'équipe du film, les 3 acteurs principaux montent sur scène, hyper classes, hyper enthousiastes. Et monte ce petit vieux, grand, digne. Tout souriant. Et dès que le réalisateur commence à parler de son film, de l'aventure humaine qu'il représentait, de l'aspect famille du tournage: il se tourne vers le public et commence à sombrer en larmes. Comme l'aboutissement de la chose. Comme si il se rendait compte de la beauté de la chose, de la fin et la concrétisation finale de l'aventure. Très très émouvant. Dans le film, il est génial, tout comme les 2 autres. Beaucoup de risques pris, ils se mettent à nu (littéralement) avec une grande place pour l'improvisation et ça s'incarne clairement à l'écran.

Ce soir, c'est soirée foot.

1 commentaire:

Benjamin a dit…

J'adore tes comptes-rendus, mon gars. J'attends avec impatience celui de demain.